Si la marque Pioneer s’est aujourd’hui imposée comme étant la plus importante de l’univers du Djing, c’est parce qu’elle y joue un rôle majeur. En effet, c’est son père fondateur Nozomu Matsumo qui lança les prémices des premières platines Dj. Depuis, Pioneer ne cesse de proposer aux musiciens du monde entier des outils innovants et technologiques. Quelle est l’histoire de la marque ? Quels sont les avantages d’un contrôleur Pioneer et surtout, comment choisir la meilleure platine de cette marque ? Nous vous disons tout.

Origine du premier contrôleur Pioneer

C’est dans un petit garage d’Osaka au Japon que Nozomu Matsumo se lança dans la fabrication des haut-parleurs. Fils d’un missionnaire chrétien, ce jeune prodige de la technologie animé d’une fois profonde, décida en effet de fonder une ‘’société électrique évangélique’’ dont les œuvres aideraient les missionnaires chrétiens. C’est ainsi qu’il créa ‘’Funkuin Shokai Demki Seisakusho’’ en 1936.
Le tout premier haut-parleur de la société vit le jour en 1937. Il s’agissait du modèle A-8 que le créateur baptisa affectueusement Pioneer. Ce n’était pas encore le premier contrôleur Pioneer mais ce fut néanmoins le début d’une longue aventure. Quelques années plus tard, la société prit une si grande envergure que Nozomu décida de la rebaptiser ‘’Pioneer Electronic Corporation’’. Dès cet instant, les inventions s’enchainèrent.
En 1962, la marque lança le premier système audio à éléments séparés, une première mondiale qui devint très vite le standard de tous les constructeurs de matériel Hi-Fi. En 1975, ce fut le tour de l’autoradio à composantes séparées puis celui du LaserDisc (alternative de la cassette VHS) en 1979.
L’ancienne société électrique évangélique poursuivit les avancées technologiques qui le mèneraient à la création de son premier contrôleur Pioneer et ce, même après le départ et le décès de son père fondateur en 1983. On enregistra par exemple la création du premier système GPS pour voiture en 1990, le lancement du premier écran plasma en 1997 et celui du premier enregistreur DVD en 1999.
Toutefois, parmi toutes ces inventions technologiques, la plus importante fut la création du CDJ-300 en 1992. C’est en effet cet étrange prototype doté d’un jog-wheel et d’un fader pitch qui fut effectivement l’ancêtre mais aussi la toute première platine ‘’pionnière’’ des DJs.

Avantages de la platine Pioneer

Les contrôleurs Pioneer ont l’avantage de bénéficier des 50 années d’expériences que la marque a acquis dans la fabrication des platines Djs haut de gamme. Bien qu’ils aient une apparence familière, les modèles de cette marque sont dotés d’améliorations de dernière génération telles qu’un système d’entraînement direct High Torque, un contrôle multi-pitch ou encore des câbles audio et d’alimentation détachables.
La plupart des modèles de la marque sont également capables de fournir une qualité audio de niveau club. En d’autres termes, ils sont dotés d’une excellente conception sonore. Mais ce n’est pas tout. Le contrôleur Pioneer possède également une connectivité flexible. Ainsi, il peut accueillir à la fois des vinyles et des CDs mais aussi des clés USB.
Les platines Dj de la marque Japonaise sont également compatibles au format Mp3, ils possèdent une synchronisation tempo, ont un affichage vidéo et peuvent être dirigées sur écran. Il faut aussi savoir qu’avant l’arrivée des platines Pioneer, seuls les vinyles étaient utilisés pour l’animation des fêtes et des soirées. C’est en effet la marque qui introduisit l’utilisation des CDs au sein de l’univers du Djing. D’ailleurs, le sigle CDJ n’est en réalité qu’une contraction entre CD et DJ.

Contrôleur Pioneer : critères de choix

Le choix d’une platine Pioneer se base sur 3 aspects essentiels :

  • La carte son : elle doit être intégrée au contrôleur. C’est elle qui permet de gérer la pré-écoute de la musique dans le casque directement via la platine ;
  • Les ‘’jogs wheels’’ : ces petites molettes permettent au Dj de scratcher, d’accélérer ou de freiner la lecture d’un titre. Toutefois, certains contrôleurs n’en sont pas équipés. A la place, ils sont dotés de 16 pads ou touches qui permettent de faire des effets ou de déclencher des boucles ;
  • Les potentiomètres rotatifs du contrôleur Pioneer : il s’agit d’un ‘’EQ qui permet d’égaliser le volume de l’appareil en gérant les fréquences hautes, moyennes ou basses qui en sortent.

Les meilleurs platines Pioneer du marché : Top 3

Pioneer Pro DJ XDJ – RX

Idéal pour les professionnels du métier, le Pioneer Pro DJ XDJ –RX est une platine multitâche. La belle est en effet composée d’une table de mixage, d’un lecteur USB et d’un contrôleur par PAD.
Fourni avec tous les logiciels nécessaires, ce contrôleur dispose également d’une navigation rapide en même tant qu’il offre un accès facile aux pochettes et aux informations de points Hot Cue pour tous les morceaux.

Contrôleur Pioneer DDJ – SB2

Elu comme la plus vendue de la marque, la platine DDJ – SB2 est un véritable chef d’œuvre. Destiné aux amateurs et aux débutants, cette platine Dj est très simple d’utilisation, abordable et très bien équipée.
L’appareil est par exemple doté de 4 pads de performance, utiles pour gérer les boucles automatiques en auto Loop, les boucles manuelles ou encore les samples. Il est livré avec la version gratuite du Serato Dj Pro.

Pioneer DDJ – 1000SRT

Entièrement dédié au logiciel Serato Dj, le DDJ – 1000SRT est un contrôleur Pioneer professionnel de 4 voies qui reprend entièrement tous les points forts du DDJ – 1000. Ainsi, il est équipé des jogs format CDH – 2000NXS, d’un écran LCD intégré, de 2 entrées micros ainsi que de 4 véritables entrées (2 phono/line + 2 line).
Ultra polyvalente, la platine est également facile d’utilisation. Il suffira en effet de la brancher sur un ordinateur portable pour déverrouiller gratuitement son logiciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *